Liste des billets comportant le tag constraints
La libération des pinces est aussi déferlement de douleur

La libération des pinces est aussi déferlement de douleur

Souvenir d’une plongée sous l’eau du bain, la tête maintenue par Ta main et l’irruption de ce moment où l’air manque et où Tu maintiens encore quelques secondes le temps que je sente physiquement Ton pouvoir. Tremblante entre Tes mains.

Souvenir d’une plongée sous l’eau du bain, la tête maintenue par Ta main et l’irruption de ce moment où l’air manque et où Tu maintiens encore quelques secondes le temps que je sente physiquement Ton pouvoir. Tremblante entre Tes mains.

Immobile, elle sait que dans un instant son corps s’entrechoquera même si l’étau la maintient.

Ta main dans ma bouche, la pression que je ressens dans tout mon corps par Ta main qui empoigne mes cheveux, prise de corps, prise au plus profond de moi.

Ta main dans ma bouche, la pression que je ressens dans tout mon corps par Ta main qui empoigne mes cheveux, prise de corps, prise au plus profond de moi.

Utilisée, placée, imprimée dans chaque cellule, chaque geste entravé.

Utilisée, placée, imprimée dans chaque cellule, chaque geste entravé.

Je l’entends respirer, j’entends son corps qui explose de sons qui frappent ses tympans. Elle sait, elle sent la badine sur ses chevilles, l’air sur son cul exposé, elle sent la tension de son corps, cette attente qui la fait aller en tout sens à l’intérieur et l’immobilité parfaite qu’elle conserve parce que cette attente n’est pas entre ses mains.

Les contraintes la placent exactement comme son Maître le désire, posée devant Lui, son corps prend la forme qu’il désire, Territoire apprivoisé, conquis

Ses mains fermées qui disent sa difficulté, ouverte et troublée. La main sur son cou, son corps offert parce que tel est le désir de son Maître.

Ses mains fermées qui disent sa difficulté, ouverte et troublée. La main sur son cou, son corps offert parce que tel est le désir de son Maître.

Laissée seule, un son, un bruit de pas, un claquement de porte qui lui font tourner la tête cessant de respirer pour mieux entendre, suspendue, ses poings fermés trahissant sa tension.

Laissée seule, un son, un bruit de pas, un claquement de porte qui lui font tourner la tête cessant de respirer pour mieux entendre, suspendue, ses poings fermés trahissant sa tension.

Contraintes multiples et pourtant c’est la main agrippant les cheveux qui pour moi est le trouble le plus profond.

Contraintes multiples et pourtant c’est la main agrippant les cheveux qui pour moi est le trouble le plus profond.